L’auteure de la semaine : Wanda Mastor

ParEditions L'Epitoge (Collectif l'Unité du Droit)

L’auteure de la semaine : Wanda Mastor

Voici la 13e publication dans le cadre des 75 jours confinés des Editions L’Epitoge. Il s’agit d’une présentation de l’un.e de nos auteur.e.s d’exception : Mme le professeur Wanda Mastor.

Profession :

Professeur de droit public (Université Toulouse 1 Capitole)

Thèšmes de recherche(s) :

Droit constitutionnel comparé, Justice comparée, Cour suprême des Etats-Unis, théorie réaliste de l’interprétation.

Quelle a été votre première collaboration / publication aux Editions L’Epitoge ?

Une participation à l’ouvrage anniversaire (best-of) des 10 ans du Collectif L’Unité du Droit : Voyages en Unité(s) juridique(s).

Y en a-t-il eu d’autres ?

Oui ! Par exemple une contribution la co-direction complice du troisième numéro de la Revue Méditerranéenne de Droit Public : Influences & Confluences constitutionnelles en Méditerranée ou encore une contribution à l’ouvrage anniversaire dédié au pr. Mazères.

Quelle est votre dernièšre publication ?

« Les rapports de systèmes au sein d’un Etat fédéral : l’exemple des Etats-Unis », in Baptiste Bonnet (sous la direction de), Traité des rapports entre ordres juridiques, LGDJ, Lextenso,
2016, pp. 1769-1781.

Quelle sera (en 2017, 18, etc.) votre future publication ?

En 2017, notamment :

* « The French Intelligence Act : “The French Surveillance State?” A comparison with the USA PATRIOT Act and FREEDOM Act », à paraître dans European Public Law, vol 23 (4), November 2017.

* Co-Direction de l’ouvrage collectif « les Grands discours de la culture juridique », Dalloz, collection Grands arrêts, 2017

* ouvrage « Plaidoyer pour une nouvelle motivation des décisions de justice », Dalloz, collection Les sens du droit, 2017

* « Interpréter pour définir. Définir pour interpréter. L’exemple américain de la clause du Due process », colloque « de la signification des mots aux sens du droit », sous la direction de Marie Bassano et Pierre Bonin, 2017

* « L’humour doctrinal », colloque « Droit et rire », édition Varenne, 2017

* « L’embryon en droit comparé », Journal international de Bioéthique, 2017

* « Les zones grises de la littérature juridique », colloque « La forme et le sens. Dire, écrire, interpréter le droit », Sciences Po-Paris, 2017

Quelle est la publication dont vous êtes le.la plus fier.e / heureux.se ?

« Les juges et la culpabilité collective », in Long cours, Mélanges en l’honneur de Pierre Bon, 2014, pp. 371-395.

Quel est – en droit – votre auteur.e préféré ?

Alexis de Tocqueville

Quel est – en littérature – votre auteur.e préféré ?

Jean Giraudoux et Racine pour le théâtre, Saint-John Perse et Baudelaire pour la poésie, et ils sont trop nombreux pour le roman… Disons Henry de Montherlant, Russel Banks, Paul Auster, Pascal Quignard et Jean Echenoz

Quel est – en droit – votre ouvrage préféré ?

De la démocratie en Amérique de Tocqueville

Quel est – en littérature – votre ouvrage préféré ?

Les Fleurs du mal de Baudelaire

 

Cet ouvrage est le troisième issu de la collection
« Revue Méditerranéenne de Droit Public (RM-DP) ».

En voici les détails techniques ainsi qu’une présentation :

Volume III :
Influences & confluences
constitutionnelles en Méditerranée

Ouvrage collectif
(dir. Laboratoire Méditerranéen de Droit Public
Mathieu Touzeil-Divina & Wanda Mastor)

– Nombre de pages : 236
– Sortie : juillet 2015
– Prix : 39 €

ISBN / EAN : 979-10-92684-07-0  / 9791092684070
ISSN : 2268-9893

Présentation :

Le présent ouvrage doit sa réalisation et sa publication à un appel à contributions du Laboratoire Méditerranéen de Droit Public (LM-DP). Une quinzaine de textes a ici été sélectionnée, à l’aveugle, par un comité scientifique. Les contributions proviennent des différents rivages de la méditerranée et vous sont présentées en langue française, langue de travail du LM-DP, mais aussi (en fin d’ouvrage) sous forme de résumés en langues anglaise, arabe (littéraire) et italienne. Le présent volume forme ainsi le troisième numéro de la Revue Méditerranéenne de Droit Public (RMDP). En effet, après un numéro pilote (RMDP I) consacré à des premiers éléments bibliographiques de droit public méditerranéen et un deuxième numéro (RMDP II), fruit des actes du colloque « Droits des femmes et révolutions arabes », notre Revue part cette fois à l’assaut des influences – mais aussi des confluences – constitutionnelles en Méditerranée et c’est un beau voyage que nous vous proposons ainsi de faire à nos côtés. Il ne vous reste qu’à embarquer en gardant toujours à l’esprit que le réseau LM-DP, porteur de ce projet, n’appartient à aucun pays et n’a embrassé aucun dogme. Il entend voguer où le vent le conduira et avec les voyageurs et les capitaines qui voudront bien s’y consacrer. Bienvenue à bord !

Qu’ont retenu l’Egypte, la Tunisie, le Maroc, l’Algérie, la Libye, la Syrie pour ne citer qu’eux de leurs histoires passées ? En quoi ce printemps était-il un « réveil » pour emprunter un terme souvent utilisé ? En quoi certains régimes, certaines Constitutions étaient-ils « transitoires » ? Une religion érigée au statut d’ « officielle » est-elle un obstacle à la liberté de croyance ? Le régime parlementaire y a-t-il un sens ? Pendant longtemps, le droit constitutionnel comparé des pays francophones du sud se limitait à l’étude du mimétisme constitutionnel déjà évoqué. Les peuples ont pu se libérer du joug de certains dictateurs, mais on se libère difficilement du poids du passé. Pour cette raison, le bassin méditerranéen est un formidable laboratoire de droit comparé. Les vents semblent y souffler de toute part ; ceux des anciennes colonies ou protectorats, ceux des cultures locales, de l’Islam, des droits économiques et sociaux, du droit international. Les vents de l’importé, l’exporté, le voulu, le subi, le conscient, l’inconscient. Les influences et confluences. Autant de souffles qui font la richesse et la complexité de ces pays voisins. Nous ne savons s’il existe un droit méditerranéen, et nous ne sommes, de manière générale, pas favorable à la globalité, l’universalité des définitions. Nous sommes convaincus en revanche qu’il y a un noble objet de recherche, et que les contributions qui suivent en sont la preuve.

Nota Bene : le présent ouvrage est diffusé par les Editions Lextenso. Vous pouvez donc vous le procurer directement auprès de notre diffuseur ou dans toutes les bonnes librairies (même virtuelles).

À propos de l’auteur

Editions L'Epitoge (Collectif l'Unité du Droit) administrator

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.